JOUR 1

JOUR 1 : Gare SNCF Lyon Part Dieu / Genève - Chanelaz
0 km / 0 md+ / 0 md-

L'envie d'itinérance en montagne est née un an auparavant dans les Carpates, en Roumanie. Ce fut une véritable révélation après avoir parcouru le Danube jusqu'à son delta. Le contraste entre ces deux types de voyages est saisissant : fini les longues lignes droites monotones, les horizons plats et infinis... Place au relief, aux virages, à l'aventure à l'état brut. Quel coup de foudre : grimper des cols, évoluer sur des routes introuvables sur des cartes, vivre des situations inexplicables et rencontrer des gens incroyables au milieu de nulle part ! Ce séjour dans les Carpates a encore un peu plus changé ma façon de vivre l'itinérance.

"Transalpes" est le premier épisode d'une saga qui nous conduira à traverser intégralement l'arc alpin à vélo (Nice, Genève, Saint-Moritz, Cortina d'Ampezzo, Ljubljana). Quitter le bitume pour le chemin : c'est véritablement changer de monde ! L'aventure de cette quadrilogie (encore plus fort que la Guerre des Etoiles) commence entre Genève et Nice : 30 étapes, 34000 mètres de dénivelé positif et 1170 kilomètres en un mois. En 2015 sort le film Rolling in the Alps, un documentaire de 26 minutes relatant ce périple : gros succès puisque le film est passé dans plus de 30 festivals et a remporté deux prix ! Incroyable pour un film monté avec 2 bouts de ficelle !

Juillet 2014. Pour l'instant tout va bien, le train entre Lyon et Genève est à l'heure, je suis prêt. Propre, bien rasé, sec malgré la pluie du matin. J'ai toujours le sourire et les sacoches débordent de bonnes choses à manger. Je suis partagé entre l'excitation des premiers coups de pédale et la peur d'avoir raté le "tracé" : ce qui semble sur le papier un voyage extraordinaire peut devenir un véritable calvaire, je redoute les portions impraticables : le portage. Il sera inévitable à certains endroits mais un chemin "facile" sur une carte IGN peut se transformer en un sentier plein de cailloux ou boueux, pire... défoncé, bref in-rou-la-ble. Je croise les doigts, je regarde par la fenêtre le décor qui défile à vive allure, je profite de ces derniers instants de calme, même si le train nous secoue dans tous les sens.

Val est prête également, ses sacoches sont plus grosses que les miennes, j'ai eu du mal à soulever son vélo pour le faire rentrer dans le train... Ca promet !

L'avantage de partir de Genève est que les premiers kils au bord du lac sont faciles : tout est plat ! On rejoint rapidement mon fleuve, le Rhône, en souvenir de mon premier voyage cyclotouristique entre Lyon et Genève. La visite du centre ville se fait au pas de charge, on n'est pas venu pour faire du tourisme urbain, mais pour vivre la montagne ! En plus, j'ai l'impression d'être un extraterrestre sur mon VTT équipé de ses sacoches à l'avant... Allez, c'est parti !

Les bords du lac Léman sont toujours agréables, la balade "du dimanche" se prolonge jusqu'à Nyon, entrecoupée de petites pauses dans des toilettes publics... les averses nous jouent des tours. La première côte pour rejoindre Begnins est étonnament difficile, les jambes grippent un peu et le souffle est court. Le temps se dégage au fil de l'ascension : la vue sur le Léman est sublime, même si le Mont Blanc en toile de fond reste dans les nuages. On quitte peu à peu la civilisation pour pénétrer les sombres forêts du Jura suisse : les arbres nous protègent des gouttes dans un premier temps, mais il faut se résoudre à poser le premier bivouac à l'abri d'un bungalow. Le dîner est royal... sur des chaises et une table ! Ce soir, nous dormons au sec.

Cartes, GPX & topos
Infos & contact

Synopsis

L’itinérance à vélo est un mode de vie et une véritable philosophie : c’est dans cet esprit de liberté et de découverte que nous avons relié Genève à Nice en un mois... Plus précisément, nous avons traversé les Alpes en VTT du nord au sud en semi autonomie. C’est un voyage de 1200 km à travers des massifs alpins aussi différents qu’extraordinaires, tantôt en Suisse, en France et en Italie. Nous avons roulé de vallées en vallées et de crêtes en crêtes, grimpé quelques cols mythiques et rencontré ceux qui vivent de et pour la montagne.

Rolling in the Alps :
film 26 minutes

 

.


Cartes, GPX & topos
Infos & contact

 

powerlolo.com
Transalpes
#1 #2 #3 #4

Arrière plan :
Bungalow club de Chanelaz dans le Jura... il pleut !